Spread the love

 1,441 total views,  2 views today

Vision

  « Banlieue » fait penser à Dakar, dans ses quartiers populaires dont la composition reflète une diversité réalité socio-culturelles, économiques, religieuses politiques fidèlement sénégalaise. La « Banlieue » est un « résumé » du Sénégal, tout comme le résumé d’un texte contient son sens synthétisé. Ici, la métaphore du « texte » renvoie au Sénégal, le « résumé », « la banlieue ».

L’allure précipitée de la géopolitique et l’aspect complexe géoéconomique ont contaminé le traitement de l’information.  Tout se passe si vite : la pression des jungles économiques et politiques ont corrompu l’espace qui était retenu pour l’information. Tout est traité avec l’approche du profit ou de la politique : les espaces, les réalités complexes, les situations éloignées sont relégués aux derniers plans dans le traitement de l’information devant l’urgence de vendre  un «  a la une » « sensuel » ou politique tous les matins. Le temps d’aller fouiller dans la situation qui prévaut dans un village perdu dans le fin fond du kédouguou manque…

 Sous la pression d’une opinion publique dictateur qui ne parle que « politique » et, relativement, de « détournements », la presse ne parle plus que de « ça », ce qui est une forme de dictature. En effet, quand, dans la façon de pratiquer l’information, la presse veut maintenir sa cible concentrée sur ce dont elle décide de livrer comme information, elle l’impose aux consommateurs. Dans ce cas précis, elle n’est pas moins dictateur que l’opinion publique. Ce qui se passe n’est pas éloigné de ça. La presse se retient de traiter suffisamment la situation et la réalité du Sénégal des profondeurs. La multiplication des organes de presse n’a pas encore extrait l’information de la profondeur du Sénégal pour la livrer au peuple. Le peuple n’est pas informé dans ce qui se passe dans la réalité du Sénégal lointain. il est peu bien informé de ce qu’il pense savoir

www.banlieueweb.com est un site d’informations généraliste. Il s’agit d’un outil de visualisation des réalités et situations dans le monde rural dans les banlieues ; les banlieues qui concentrent une partie importante de la population et qui constituent des situations condensées de plusieurs facteurs et réalités. 

L’actualité à l’échelle nationale occupe une partie des rubriques. www.banlieueweb.com se prolonge à l’échelle supérieure en intégrant l’actualité à niveau internationale.

Objectifs

Entres autres, pour objectifs, nous avons :

  • exposé au public les situations et réalités dans les contextes communautaires (dans le monde rural en particulier) et dans les banlieues,
  • rendre accessible aux publics cibles l’actualité nationale ;
  • participer à rendre visible au public  le mouvement du développement communautaire face à la sévérité de la situation de pauvreté ;
  • rendre possible la connexion des situations et des interventions en faveur du décollage depuis le niveau communautaire,
  • Constituer une banque de donner sur politiques de développement en court de réalisation dans les banlieues et dans le domaine communautaire[1] ;

Ligne éditoriale

   Dans le principe, la ligne éditoriale est l’encadrement du traitement de l’information. La même information est différemment traitée par plusieurs organes de presse. Chacun disposant de sa propre ligne éditoriale et utilise, par conséquent, son propre « champs lexical ».

 Certaines lignes éditoriales ont déclaré la guerre « aux pouvoirs[2] ». D’autres ont pris l’option inverse vis-à-vis de ces derniers[3]. Entre les deux, la ligne (supposée) du (prétendu) juste milieu. Le prétexte du « ni pour ni contre » « les pouvoirs[4] ».  D’autres organes qui servent à un objectif de conquête du pouvoir chargent « naturellement » le « pouvoir politique » en place. Nous avons dans ce lot le Groupe D-medias[5].

A la différence  des medias classiques à option belliqueuse ou complaisante face « aux pouvoirs[6] », www.banlieueweb.com est un site libre à orientation inclusive et intégrale : le site est libre vis à vis des « pouvoirs » et neutre face à l’information traitée. La ligne éditoriale lui laisse une liberté suffisante pour poser un regard panoramique sur tout ce qui comporte un enjeu d’information.


[1] Au fur et à mesure, les articles vont contenir des données précises : le site peut évoluer à devenir à pratiquer le journalisme d’investigation.

[2] Comme walfadri qui a opté de toujours « guerroyer » avec le pouvoir en place. La chaine internationale France 24 et la RFI ont opté un traitement particulier sur les religions qui annoncent de diriger le monde.

[3] La RTS, l’APS sont un bras droit de l’Eta dans sa communication.

[4] Dans ce lot : le GFM. Le groupe Futur medias a opté d’être « ni pour ni contre » le pouvoir politique.

[5] Bougane Gueye

[6] Les pouvoirs politiques, socio-religieux, aux instances de décision et de gouvernance, à l’opposition…

Cheikh TRAORÉ SAMI

Suivez-nous
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •