les infos du Sénégal et d'ailleurs

L’ÉVACUATION DES EAUX DE PLUIES TARDE DANS CERTAINS SITES À CAUSE DE LA NAPPE PHRÉATIQUE

Vues : 0

Le ministre de l’intérieur, Antoine Félix Diome et son collègue Serigne Mbaye Thiam, ont fait face à la presse, ce vendredi 02 septembre, pour faire un tour d’horizon de la mise en œuvre du Plan national d’organisation des secours (ORSEC)

Le ministre de l’intérieur, Antoine Félix Diome et son collègue Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’eau et de l’assainissement, ont fait face à la presse, ce vendredi 02 septembre, pour faire un tour d’horizon de la mise en œuvre du Plan national d’organisation des secours (ORSEC) après son déclenchement le 05 août 2022. « Dans beaucoup de pays du monde les pluies ont été exceptionnelles, provoquant de graves inondations mais aussi beaucoup de dégâts matériels et des pertes en vies humaines.

Chez nous, il faut dire que l’État du Sénégal a pris les devants pour faire face aux inondations en multipliant la construction d’ouvrages d’assainissement, mais aussi en pré-positionnant des unités de sapeurs-pompiers avec du matériel de pompage (motopompes et électropompes) dans les zones réputées endémiques », a-t-il dit. Avant de poursuivre : « c’est ainsi que, depuis le début de l’hivernage les équipes sont à pied d’œuvre pour une évacuation rapide des eaux.

Le Plan ORSEC quant à lui, est venu renforcer le dispositif en place, en mutualisant tous les moyens de l’État à travers ses différents services concernés. Ainsi, depuis le début des opérations, les Sapeurs-pompiers sont intervenus sur 194 sites, dont les 73 sont effectivement libérés à ce jour et les 121 en cours de traitement. Sachant que, plusieurs sites libérés sont souvent ré-envahis par les eaux du fait de nouvelles pluies ou de la remontée de la nappe phréatique ».

Selon toujours le ministre de l’intérieur, l’ONAS a de son côté pompé un volume total de 447.734 m3 d’eau par le biais de ses 75 stations de pompage d’eaux pluviales. 4.572 sites ont pu être désinfectés et désinsectisés par le Service national d’hygiène, qui a aussi effectué 642 visites à domiciles et distribué 675 kits d’hygiène aux familles et personnes sinistrées. Le Fonds de solidarité national quant à lui a appuyé 348 ménages sinistrées à travers des kits de solidarité composés de riz, d’huile, de sucre, de savon, de ciment, de fer et de tôle en zinc.

Il faut dire que beaucoup d’hydro-cureurs et de motopompes sont mis à la disposition des autorités territoriales et même souvent directement à la disposition des populations sinistrées, pour une évacuation rapide des eaux. Mais, l’évacuation des eaux de pluies tarde dans certains sites. Antoine Félix Diome relève que « les sites libérés sont réenvahis par les eaux du fait de nouvelles pluies ou de la remontée de la nappe phréatique ». Pour cette année, il faut noter par ailleurs, beaucoup d’efforts qui ont aussi été fait dans le cadre de la communication avec les populations.

Il s’agit tout d’abord du bulletin météorologique journalier que la cellule de communication du Plan ORSEC met à disposition de nos concitoyens, dans un langage accessible au grand public et avec des conseils pratiques sur la conduite à tenir relativement à l’occurrence des pluies et à leur intensité. Des alertes sont aussi partagées en cas de pluies intenses, afin de donner des informations utiles aux automobilistes pour qu’ils puissent éviter les désagréments liés aux longues files d’attente dans les embouteillages, à cause de la présence d’eau sur la chaussée.

Antoine Diome a soutenu qu’il s’agit aussi des communiqués quotidiens qui sont partagés à large échelle depuis quelques jours, pour informer nos concitoyens sur la mise en œuvre du plan ORSEC et des résultats obtenus, mais aussi et surtout pour sensibiliser les populations sur les bons comportements à adopter en cas d’inondations.

fr French
X
Share via
Copy link
Powered by Social Snap